Tous les chemins ne mènent pas à Rome. Et alors ?!
6 mars 2017

Aujourd’hui, cela fait tout pile 1 an que mes parents ont créé cette page Facebook pour partager avec vous mon quotidien qui est celui de tant d’autres enfants et pour tenter de changer les regards dans cette société de la perfection (alors qu’on dit tout le temps que personne n’est parfait, c’est à n’y rien comprendre ! Bref…)

Ce soir, ils se demandent comment expliquer au mieux les différentes étapes de l’apprentissage pour un enfant : se retourner sur le dos lorsque l’on est nourrisson, se mettre assis tout seul, puis se mettre debout, parler, être propre, apprendre à lire, à écrire, jouer d’un instrument de musique, faire du sport, apprendre ses leçons, faire des études, travailler, avoir son autonomie...

La métaphore qui suit vous éclaire-t-elle ?

 Tous les chemins mènent à Rome 

Une minorité de personne est en capacité de s’y rendre en jet privé. Beaucoup prennent l’avion ou font le trajet en voiture par l’autoroute avec une vitesse de croisière de 130 km/h.

Nous, nous prenons les petites routes, celles qui habituellement sont conseillées en itinéraire bis en cas de travaux et sur lesquelles on n’excède jamais les 70 km/h. Nous passons, avec notre voiture un peu cabossée qui ne passe pas le contrôle technique, par la campagne, entre les champs de coquelicots et les jolis villages de France. Certes la route est plus longue et parfois décourageante quand on s’y perd ou qu’on tombe en panne et qu’il faut pousser la voiture. Mais le voyage est-il finalement plus désagréable ? Bien au contraire. Nous profitons de chaque instant et de l’essentiel. Chaque étape est une victoire. Nous voyons en chemin des choses magnifiques dont nous n’avions imaginé l’existence et surtout nous rencontrons un tas de personnes que nous n’aurions jamais croisées en prenant la route « normale ».

Qui sait, peut-être que nous n’irons pas à chaque fois jusqu’à Rome. Mais est-ce bien important si en cours de route nous sommes heureux ?

=> Voici mon carnet de route :
• Se retourner sur le ventre et sur le dos : à Rome depuis belle lurette, sans trop de détours.
• Se mettre assis : enfin à Rome, depuis 10 jours, et j’en profite à max ! Ça faisait un moment que j’étais dans le sud de la France mais il me manquait la direction finale pour arriver à Rome :-)
• Faire du quatre-pattes : … c’est sympa Bordeaux comme ville ! Je vais peut-être y rester…
• Se mettre debout : si mes parents m’aident, je veux bien rester en Italie et tenter d’aller à Rome prochainement.
• Parler : bah si le Groenland est sur la route alors je suis en bonne voie… ;-)

Ciao a tutti !

21 mars 2018
Lien vers l’émission "Ça commence aujourd’hui" diffusée sur France 2 => https://www.youtube.com/watch?v=FUfnijYGQeA

"Ça commence aujourd’hui" sur France 2
Un lundi soir début février 2018, notre copain Luis le super héros (cf page facebook) nous appelle pour nous dire qu’une chose incroyable vient de (...)

3 septembre 2018 :
ma première rentrée scolaire ! Et la surprise de savoir si oui ou non l’AVS que l’on m’a promis(e) sera là...

Au programme : l’école ! ...
Quand tu es considéré comme étant « ordinaire », tes parents n’ont pas beaucoup de démarches à effectuer pour t’inscrire à l’école. Il suffit de prendre (...)
ContactCrédits • © 2018 L'EXTRAordinaire Marcel. Tous droits réservés.